Transcription de l'appel des résultats du T1 2020 de Casa Systems, Inc. (CASA)

Transcription de l'appel des résultats du T1 2020 de Casa Systems, Inc. (CASA)

Source de l'image: The Motley Fool.

Casa Systems, Inc. (NASDAQ: CASA) Call of Earnings T1 2020 30 avril 2020, 17h00 ETContents: Remarques préparées Questions et réponses Appeler les participants Remarques préparées: OperatorGreetings. Bienvenue à l'appel de résultats de Casa Systems pour le premier trimestre 2020. (Instructions de l'opérateur) Veuillez noter que cette conférence est en cours d'enregistrement. À ce moment, je vais confier la conférence à Monica Gould, chargée des relations avec les investisseurs pour Casa Systems. Madame Gould, vous pouvez commencer. Monica Gould Merci, opératrice, et bonjour à tous. Casa a publié les résultats du premier trimestre de 2020 clos le 31 mars 2020, cet après-midi, après la clôture du marché. Si vous n'avez pas reçu une copie de notre communiqué de presse sur les résultats, vous pouvez l'obtenir dans la section Relations avec les investisseurs de notre site Web à l'adresse investisseurs.casa-systems.com. Je suis accompagné de l'appel d'aujourd'hui: Jerry Guo, directeur général; et Scott Bruckner, directeur financier par intérim et vice-président principal. Cet appel est diffusé sur le Web et sera archivé dans la section Relations avec les investisseurs de notre site Web. Avant de passer la parole à Jerry, je voudrais noter que la discussion d'aujourd'hui contiendra des déclarations prospectives basées sur l'environnement commercial tel que nous le voyons actuellement et, en tant que tel, comprend certains risques et incertitudes. Veuillez vous reporter à notre communiqué de presse et à nos documents déposés auprès de la SEC pour plus d'informations sur les facteurs de risque spécifiques qui pourraient faire en sorte que nos résultats réels diffèrent sensiblement des projections décrites dans la discussion d'aujourd'hui. Toutes les déclarations prospectives que nous faisons lors de cet appel ou dans la publication des résultats sont basées sur des informations que nous croyons en date d'aujourd'hui, et nous ne nous engageons pas à mettre à jour ces déclarations à la suite de nouvelles informations ou d'événements futurs. En plus des rapports US GAAP, nous déclarons certaines mesures financières qui ne sont pas conformes aux principes comptables généralement reconnus. Pendant l'appel, nous pouvons utiliser des mesures non conformes aux PCGR si nous pensons que cela est utile aux investisseurs ou si nous pensons que cela aidera les investisseurs à mieux comprendre notre performance ou nos tendances commerciales. Et avec cela, je voudrais donner la parole à Jerry.Jerry Guo – Directeur général Bonjour à tous et merci de vous joindre à nous aujourd'hui alors que nous discutons de nos résultats du premier trimestre. Nous savons que c'est une période difficile pour tout le monde. Je voudrais donc commencer par vous exprimer notre gratitude pour votre participation à l'appel et au nom de Casa Systems, je tiens à exprimer nos sincères souhaits pour vous et vos familles de rester en sécurité et en bonne santé. Au premier trimestre de 2020, nous avons commencé à voir les résultats de l'exécution de notre stratégie de croissance de nos revenus en élargissant notre base de clients et notre empreinte dans nos activités de câblodistribution et en élargissant notre marché adressable à de nouveaux segments commerciaux comme le sans fil. Permettez-moi maintenant de passer aux détails du trimestre. Les revenus totaux du premier trimestre se sont élevés à 83,6 millions de dollars, dont environ 43 millions de dollars ou 51% provenaient de nos activités de câblodistribution. 22,4 millions de dollars ou 27% provenaient du sans fil et 18,2 millions de dollars ou 22% provenaient de notre entreprise de télécommunications fixes. D'après la composition des revenus, vous pouvez constater que notre activité s'est diversifiée avec seulement environ la moitié de nos revenus provenant du câble.Nous avons également enregistré de bons progrès dans tous nos nouveaux produits, y compris les solutions DAA, les noyaux de paquets sans fil 4G et 5G, réseaux d'accès radio et accès sans fil fixe. Un autre point fort que je voudrais également souligner est la réduction de la concentration des clients. Au cours du premier trimestre, nous avions deux clients de 10% ou plus. L'un d'eux était un fournisseur de services sans fil de niveau 1. L'autre était le fournisseur de services convergents filaires et à large bande sans fil. Ensemble, ces deux clients ont représenté 35% de notre chiffre d'affaires contre 49% à la même période l'an dernier et 53% au quatrième trimestre 2019. Passons maintenant à nos domaines de produits. Les revenus du câble, produits et services au premier trimestre ont été de 43 millions de dollars, soit une augmentation de 23% par rapport à la même période en 2019. Hors services, les revenus des produits du câble du premier trimestre ont augmenté de 33% par rapport au premier trimestre 2019. Comme je l'ai indiqué précédemment, le la croissance des ventes de câbles au premier trimestre est due à l'élargissement de la base de clients et de l'empreinte. Les achats des clients au cours du trimestre comprenaient une augmentation significative des expéditions de matériel, à la fois séquentiellement et d'une année à l'autre, y compris les châssis CCAP intégrés et les nœuds DAA. Je suis également heureux d'annoncer que nous avons converti deux essais virtuels de base CCAP en bons de commande, battant ainsi la concurrence avec les avantages techniques de notre cœur CCAP virtuel. Les revenus des services sans fil pour le premier trimestre se sont élevés à 22,4 millions de dollars grâce aux contributions de la radio, de l'accès sans fil fixe et des logiciels sans fil. Au cours du trimestre, nous avons continué de progresser dans la constatation des produits tirés de notre carnet de commandes grâce à une importante livraison de nos radios toronnées à un opérateur de réseau mobile nord-américain de niveau 1. Alors que nous progressons dans la reconnaissance des ventes et des produits des produits sans fil, nous intensifions nos efforts d'essais clients dans les réseaux sans fil 4G et 5G grand public ainsi que dans les solutions 4G et 5G pour les réseaux d'entreprise et les marchés verticaux de l'industrie. Ces solutions reposent sur une combinaison de nos produits, notamment les noyaux de paquets 4G et 5G, l'informatique mobile de périphérie, les petites cellules intérieures et les passerelles de machine à machine. Nous espérions présenter ces solutions au Mobile World Congress de Barcelone cette année. Mais avec l'événement annulé, nous sommes passés à un stand virtuel que nous lancerons bientôt pour présenter ces solutions et d'autres pour les réseaux sans fil. Le stand virtuel sera mis à disposition sur notre site Internet. Enfin, à la fin du premier trimestre, notre carnet de commandes sans fil s'élevait à environ 26 millions de dollars et comprenait nos radios intérieures et extérieures 4G et 5G, des dispositifs d'accès sans fil fixes et nos produits 4G et 5G Packet Core natifs du cloud. Dans le secteur des télécommunications fixes, les revenus du quatrième trimestre représentaient environ 22% des ventes, principalement grâce aux ventes de notre fibre aux produits de point de distribution. Dans le même temps, nous continuons d'étendre nos efforts d'essai client dans nos produits de routeur BNG virtuel et de routeur multiservice. Ensuite, je voudrais commenter l'impact que COVID-19 a sur notre entreprise, puis discuter de nos opérations alors que nous travaillons pour répondre à la demande croissante de nos produits. Tout d'abord, sur notre entreprise. À la fin du trimestre, alors que les abonnés à large bande du monde entier commençaient à travailler et à étudier depuis leur domicile, nos clients, fournisseurs de services de câblodistribution, de téléphonie sans fil et de télécommunications fixes, ont connu une soudaine augmentation spectaculaire du trafic en amont et en aval sur leurs réseaux. Nous avons remarqué ce changement, notamment en mars, pour toutes les technologies d'accès. Les câblodistributeurs nord-américains, par exemple, ont signalé une augmentation de plus de 30% de la consommation de bande passante en mars seulement. Le trafic sur le réseau filaire a augmenté de 17% à 37%, avec une augmentation médiane de 25%. Et les opérateurs de réseaux sans fil ont enregistré une croissance du trafic de données sans fil d'un peu moins de 10%, tandis que le trafic vocal sans fil a augmenté de 24%. Parce que nous fournissons des équipements d'infrastructure de réseau et des équipements sur site pour permettre des services ultra-haut débit dans toutes les technologies d'accès, ces tendances ont commencé à stimuler la forte demande pour nos produits vers la fin du trimestre avec nos clients existants dans les télécommunications par câble, sans fil et fixes. Par conséquent, nous avons terminé le premier trimestre avec un carnet de commandes de 90,5 millions de dollars, qui sera utilisé tout au long de l'année. Deuxièmement, dans nos activités, en tant qu'entreprise responsable, la santé et la sécurité de nos employés sont les plus importantes. Depuis la mi-mars, la plupart de nos employés R&D travaillent à domicile. En tant que fournisseur de l'industrie des services de communication, nous sommes considérés comme l'entreprise qui fournit des services essentiels et, par conséquent, nous avons pu maintenir nos opérations opérationnelles. À l'échelle mondiale, toutes les installations de fabrication de l'entreprise sont actuellement pleinement opérationnelles, tout comme celles de nos sous-traitants. Pour nos produits de dispositifs d'accès, avec certains de nos efforts de fabrication et d'approvisionnement sous contrat en Chine, nous avons observé une très courte période de perturbation. Mais comme nous fonctionnons maintenant normalement, nous ne nous attendons pas actuellement à en voir un impact négatif significatif sur nos résultats de l'année. Comme nous l'avons indiqué lors de notre dernier appel de résultats, nous avons en stock nos produits d'infrastructure et sommes généralement en mesure de répondre à cette demande accrue. Cependant, nous continuons à travailler avec notre chaîne d'approvisionnement, qui reste ouverte ainsi qu'avec nos fabricants sous contrat pour nous assurer que les stocks ne sont pas épuisés et pour augmenter la fabrication de produits là où la demande a été particulièrement élevée. Enfin, nous sommes en position de force du point de vue de la liquidité. Au cours du trimestre, notre solde de trésorerie a augmenté de 21 millions de dollars ou près de 19%. En plus de nos bonnes créances et des soldes de stocks, nous avons suffisamment de liquidités au bilan pour exploiter l'entreprise pendant une période prolongée, en fonction de notre structure d'exploitation actuelle. Scott en discutera plus en détail dans ses remarques plus tard lors de cet appel. Je voudrais terminer mes remarques en notant que nous restons en position de force pour aider nos clients en cette période de besoin accéléré. Comme nous l'avons appris lors de périodes précédentes de crise et d'incertitude, le fait d'être connecté se place en tête de liste des priorités de dépenses des gens et les communications deviennent un service essentiel. Par conséquent, d'où nous sommes assis aujourd'hui, nous restons à l'aise avec les indications que nous avons décrites lors de notre dernier appel de résultats. Nous avions précédemment noté notre prudence concernant les dépenses de câble MSO au cours du premier semestre. Cela a évidemment changé, étant donné le changement brusque de l'environnement de la demande. Nous continuons de croire que les opérateurs mobiles continueront de déployer les réseaux 5G cette année et d'augmenter la capacité des réseaux 4G en même temps. Nous nous attendons toujours à ce que le sans fil soit une composante importante de nos revenus 2020. Sur ce, je demanderai à Scott de commenter nos résultats financiers plus en détail. Scott Bruckner – Directeur financier et vice-président principal par intérim Merci, Jerry, et bonjour à tous. Je commencerai par passer en revue nos résultats financiers du premier trimestre 2020. Et puis, étant donné l'environnement unique dans lequel nous nous trouvons, je voudrais également discuter de nos perspectives pour le reste de l'année. Pour le premier trimestre de 2020, comme Jerry l'a noté, le chiffre d'affaires total était de 83,6 millions de dollars, contre 35,5 millions de dollars au premier trimestre de 2019 et 112,9 millions de dollars au quatrième trimestre de 2019. Les revenus de l'activité NetComm acquise au cours du premier trimestre étaient d'environ 30 millions de dollars. Étant donné que nous constatons une forte demande pour les produits NetComm, NetComm reste pleinement sur la bonne voie pour répondre à nos attentes pour l'année entière. En excluant la contribution de NetComm, nos revenus du premier trimestre ont augmenté de 51% d'une année sur l'autre. Le chiffre d'affaires total des produits s'est élevé à 73,8 millions de dollars au premier trimestre, dont 53,9 millions de dollars ou 73% provenaient du matériel informatique et 19,8 millions de dollars ou 27% des logiciels. Cela se compare à 26,7 millions de dollars de produits totaux au premier trimestre de l'année dernière, avec 13,4 millions de dollars ou 50% provenant du matériel et 13,3 millions ou 50% des logiciels. En termes de chiffre d'affaires total, les ventes de matériel au premier trimestre ont représenté 64% contre 38% au trimestre de l'exercice précédent. L'augmentation des revenus de matériel, qui est similaire à ce que nous avons vu au quatrième trimestre, est due à trois facteurs principaux: premièrement, l'inclusion de NetComm dans nos résultats, dont les revenus sont tous liés au matériel; deuxièmement, l'augmentation des expéditions radio de notre carnet de commandes sans fil, comme l'a noté Jerry; et troisièmement, l'augmentation des expéditions de châssis, en hausse de 33% d'une année sur l'autre et de 56% séquentiellement et des expéditions de nœuds DAA dans notre segment des câbles. Comme Jerry l'a mentionné, du point de vue du marché final, notre entreprise a continué d'être plus diversifiée à mesure que nous progressions sur les marchés des télécommunications sans fil et fixes. Au cours du premier trimestre, environ 51% de nos revenus, soit 43 millions de dollars, provenaient du câble, en hausse de 23% par rapport au très faible T1 de l'an dernier. Un autre 27% ou 22,4 millions de dollars provenaient du sans fil et 22% ou 18,2 millions de dollars des télécommunications fixes. À titre de comparaison, près de 100% de nos revenus du trimestre de l'exercice précédent provenaient du câble. Notre marge brute PCGR consolidée pour le premier trimestre de 2020 était de 51% par rapport à 69% au premier trimestre de 2019. La baisse d'une année à l'autre de notre marge brute est principalement attribuable à la composition plus élevée des revenus de matériel, y compris nos services sans fil. produits radio au cours du trimestre. L'acquisition de NetComm, dont les marges brutes sont plus faibles, comme nous l'avons indiqué précédemment, et à partir de la fin du trimestre, une augmentation des frais de fret aérien liés à COVID-19. Passons aux dépenses. Les charges d'exploitation PCGR totales au premier trimestre de 2020 se sont élevées à 46,2 millions de dollars, comparativement à 38,6 millions de dollars au premier trimestre de 2019 et à 49,5 millions de dollars au quatrième trimestre. L'augmentation d'une année à l'autre du total des charges d'exploitation est principalement attribuable à l'inclusion des charges d'exploitation de NetComm. Mais sur une base séquentielle, les dépenses d'exploitation ont diminué d'environ 7%, principalement en raison de la diminution des frais de personnel due au rééquilibrage des effectifs que nous avons entrepris à la fin de l'année dernière, comme je l'ai annoncé lors de notre dernier appel de résultats, et plus tard au cours du trimestre, une réduction des frais de vente, dépenses administratives et autres frais généraux. de la baisse des frais de voyage et de foire commerciale due à COVID-19. Les effectifs au 31 mars 2020 totalisaient 968 employés contre 997 au 31 décembre 2019. La réduction des effectifs était liée à l'élimination supplémentaire des fonctions qui se chevauchent suite à notre acquisition de NetComm et à un nouveau rééquilibrage des ressources de R&D et de vente au cours du premier trimestre. la croissance plus élevée que nous anticipons sur nos marchés des télécommunications sans fil et fixes en 2020 et au-delà. Notre BAIIA ajusté au premier trimestre de 2020 était de 3,7 millions de dollars, comparativement à 7,7 millions de dollars au premier trimestre de 2019. Bien que selon les PCGR, nous avons enregistré une perte d'exploitation d'environ 3,5 millions de dollars. Le bénéfice net PCGR pour le trimestre a été positif à 1,2 million $ ou sur une base entièrement diluée, 0,01 $ par action. Cela se compare à une perte nette PCGR de 15,3 millions de dollars ou 0,18 $ par action diluée négative au trimestre de l'exercice précédent. Le bénéfice net PCGR positif et le BPA entièrement dilué au premier trimestre de cette année provenaient principalement d'un avantage fiscal de 9,3 millions de dollars que nous avons comptabilisé au cours du trimestre en raison des reports en arrière de la LNO autorisés par le plan de relance de la CARES Act. Notre bénéfice net non-GAAP et notre BPA entièrement dilué auraient été positifs ce trimestre, à l'exception d'un ajustement que nous avons fait pour le montant total de l'avantage fiscal que nous avons enregistré que je viens de décrire. Nous avons procédé à cet ajustement parce que l'avantage fiscal provenait principalement de la libération d'une partie de la provision pour moins-value que nous avions enregistrée par rapport à notre solde d'actif d'impôt différé américain, puis a été ajoutée à notre résultat net non-GAAP le trimestre dernier. Par conséquent, pour un rapprochement non PCGR ce trimestre, nous avons soustrait du bénéfice net non PCGR le montant de l'avantage fiscal. Considérez-le comme une remise de la provision pour moins-value, si vous voulez, à notre solde d'actifs d'impôt différé afin de bénéficier de l'avantage fiscal des reports rétrospectifs. Cela représentait une charge de 9,3 millions de dollars non conforme aux PCGR, ce qui a eu pour effet que notre résultat net non conforme aux PCGR et notre résultat net par action entièrement dilué sont négatifs. La perte nette non conforme aux PCGR pour le premier trimestre de 2020 était de 5,3 millions de dollars, y compris l'ajustement négatif de 9,3 millions de dollars. Cela se compare à une perte nette non conforme aux PCGR de 11,6 millions de dollars au premier trimestre de 2019. La perte nette non conforme aux PCGR par action entièrement diluée était de 0,07 $ pour le premier trimestre de 2020, là encore, y compris l'ajustement négatif de 0,11 $ par action entièrement diluée. Cela se compare à une perte nette diluée par action non conforme aux PCGR de 0,14 $ au premier trimestre de 2019. Passons maintenant à la liquidité. Comme Jerry l'a mentionné, nous demeurons dans une position très solide. Le flux de trésorerie disponible pour le trimestre s'est élevé à 25,7 millions de dollars, comparativement à 15,7 millions de dollars au premier trimestre de 2019. Nous avons terminé le premier trimestre avec une trésorerie et des équivalents de trésorerie de 134,8 millions de dollars, en hausse par rapport à 113,6 millions de dollars au 31 décembre, et une dette totale de 292,7 millions de dollars. , qui n'arrive à échéance qu'à la fin de 2023. Au 31 mars, les stocks sont tombés à 81 millions de dollars, contre 93,6 millions de dollars à la fin de 2019, tandis que les créances ont diminué à 55,5 millions de dollars, contre environ 93,7 millions de dollars à la fin de 2019, et cela était dû à de fortes collections au cours du trimestre. Dans l'environnement actuel, alors que nous avons proposé des délais de paiement prolongés pour certains clients, le vieillissement de nos créances reste très bon avec moins de 1% à plus de 90 jours. Au cours du trimestre, nous avons racheté un peu plus de 1,2 million d'actions pour environ 3 millions de dollars dans le cadre de notre programme de rachat d'actions. En ce qui concerne nos plans pour le reste de notre programme de rachat, comme nous l'avons fait par le passé, nous continuerons d'examiner les développements commerciaux actuels afin de déterminer la meilleure utilisation de notre capital. Je voudrais maintenant commenter nos perspectives pour l'année. Comme Jerry l'a fait remarquer dans ses remarques, la pandémie de COVID-19 a accru la nécessité pour nos clients d'investir dans l'infrastructure de communications afin de faire face à une augmentation importante du trafic sur leurs réseaux. Cela a créé une forte demande pour nos produits, comme en témoignait notre carnet de commandes de près de 91 millions de dollars en fin de trimestre. Cela dit, nous réitérons actuellement les indications que nous avons émises lors de notre dernier appel de résultats. Et pour résumer, nous continuons de nous attendre à un chiffre d'affaires total compris entre 340 et 360 millions de dollars. Alors que nous continuons de nous attendre à ce que notre marge brute sur l'ensemble de l'année soit de l'ordre de 50% et 60%, étant donné l'augmentation des coûts du fret aérien et une combinaison plus élevée de revenus de matériel que nous pourrions voir pendant le reste de l'année, nous pensons que la marge brute pourrait se situer à l'extrémité inférieure de cette fourchette pour l'année 2020. Nous ne prévoyons pas que cela aura un impact négatif sur les éléments plus bas du compte de résultat, car nous pourrions voir certains avantages de la baisse des charges d'exploitation en raison de COVID- 19 réductions de coûts liées à certains articles SG&A, comme les voyages, le marketing, les foires commerciales et également des gains de change du dollar australien. Nous nous attendons donc toujours à ce que le BAIIA ajusté se situe entre 33 et 43 millions de dollars. Le BPA dilué non conforme aux PCGR doit se situer entre 0 $ et 0,12 $, et une perte sur le BPA GAAP comprise entre 0,04 $ et 0,16 $. Avant de renvoyer l'appel à l'opérateur pour commencer la session de questions-réponses, je voudrais faire écho aux paroles d'appréciation de Jerry et exprimer notre profonde gratitude à notre personnel, nos fournisseurs et fabricants du monde entier, qui ont continué à travailler dans des conditions sans précédent pour nous aider. répondre à la demande accrue des clients pour nos produits. Je vous remercie. Opérateur, revenons à vous. Questions et réponses: OpérateurMerci. (Instructions de l'opérateur) Notre première question vient de la lignée du méta-maréchal avec Morgan Stanley. Veuillez poser votre question.Erik Lapinski – Morgan Stanley – Analyste Bonjour, équipe. Eric pour Meta ici. Peut-être que commencer avec une partie de la force que vous avez vu dans le sans fil, sachant que le cœur est particulièrement bon. Pouvez-vous nous aider à mieux comprendre la quantité de ce qui a été installé au cours du trimestre par rapport aux revenus que vous attendez et ensuite peut-être continuer là-dessus, où vous vous attendez à ce que le taux d'exécution puisse être pour l'entreprise sans fil en 2020 ? Scott Bruckner – Directeur financier par intérim et Vice-président principal OK. C'est donc Scott ici. Permettez-moi de répondre à cette question. Les revenus que vous avez vus enregistrés au cours du trimestre provenaient tous de matériel installé et, bien entendu, d'une acceptation passée. Dans l'arriéré, c'est là que vous allez voir des choses qui attendent d'être acceptées, où elles sont des bons de commande, vous constaterez que cela est réparti uniformément sur tous nos produits. Donc, je pense que si vous supposez qu'un tiers du sans-fil, un tiers du câble et un tiers du correctif, vous serez assez sur place, à la demande que nous avons constatée à tous les niveaux au cours du trimestre. Erik Lapinski – Morgan Stanley – Analyste, j'ai compris. C'est utile. Et puis peut-être de la même manière sur le câble. Nous constatons que vous vous attendez probablement à une augmentation de capacité au T2 pour peut-être accueillir le trafic. Mais comment voyez-vous cela se jouer pendant l'année? Est-ce que ce genre de choses pourrait potentiellement entraîner une augmentation des revenus générés par le premier semestre alors que vous envisagez les T3 et T4? Jerry Guo – Directeur Général Eh bien, c'est une question très difficile à prévoir à quoi le second semestre va ressembler comme. Nous constatons qu'il y aura une demande continue de bande passante parmi les types de fournisseurs de services, qu'ils soient câblés, sans fil ou fixes. La baisse de la demande ne va pas tout d'un coup aller, arrêter. Mais maintenant, nous ne pouvons pas prévoir avec précision que cela se passera à un niveau très élevé et élevé, nous ne le savons pas encore.Scott Bruckner – Directeur financier par intérim et vice-président principal Et je pense que je peux, je peux ajouter deux ou trois choses. Par exemple, si vous pensez à la façon dont nous pensons à l'origine de notre croissance des revenus cette année, il y a des améliorations de capacité comme d'habitude. Et nous n'excluons pas la possibilité que nous puissions continuer à les considérer comme normaux tout au long de l'année. Deuxièmement, il y a de nouveaux clients et une empreinte supplémentaire avec les clients existants, que nous avons vus au premier trimestre, comme l'a noté Jerry. En fait, la majeure partie de la croissance annuelle du câble pour le trimestre est attribuable à cela. Et nous n'excluons pas la possibilité, nous pourrions en voir une partie cette année, car certains de nos concurrents se concentrent moins sur l'espace du câble. Il y a la bosse COVID-19. Et comme Jerry en a parlé, nous avons commencé à voir cette demande dans la dernière partie du trimestre. Et puis la question est de savoir si cela continue tout au long de l'année. Et puis, il y a la nouvelle technologie, les efforts et notre concentration sur cela ont porté leurs fruits avec deux bons de commande CCAP virtuels, et nous espérons en voir davantage tout au long de l'année. Mais encore une fois, je suis d'accord avec Jerry, sur ce point, très incertain. Erik Lapinski – Morgan Stanley – Analyste compris. Merci beaucoup. OpérateurMerci. Votre prochaine question vient de la lignée de Samik Chatterjee avec JP Morgan. Veuillez poser votre question Bharat Daryani – J.P.Morgan – Analyste Oui. Salut les gars. Merci d'avoir pris ma question. C'est en fait Bharat pour Samik. Donc, la première question que j'avais était sur les bons de commande CCAP virtuels que vous avez mis en évidence. Je veux dire, pouvez-vous nous donner une idée de la fourchette de revenus provenant de ces commandes? Et quand pouvons-nous commencer à voir ces déploiements se concrétiser? Il est plus chargé à moitié cette année ou plus l'année prochaine? Merci.Jerry Guo – Directeur Général Nous avons réservé les offres, et certaines d'entre elles sont déjà déployées. Nous prévoyons une reconnaissance des revenus au cours du prochain trimestre ou des deux. Bharat Daryani – J.P. Morgan – Analyste OK. Merci pour ça. Et puis deuxième question sur l'argent. Je veux dire que vous avez eu un joli cash-flow libre au cours du trimestre. Alors je voulais juste comprendre quels sont les leviers là-bas? Et à court terme, voyez-vous plus d'avantages pour votre fonds de roulement et cet argent peut contribuer positivement à partir de là? Merci Scott Bruckner – Directeur financier par intérim et vice-président principal Oui. Ainsi, comme nous l'avons noté lors du dernier appel, nous prévoyions que nos flux de trésorerie disponibles seraient positifs pour le reste de l'année, en grande partie compte tenu du montant des revenus qui est dans nos prévisions et où nous voyons notre opex pour l'année. Nous nous attendons donc à un certain niveau de levier d'exploitation compte tenu des revenus que nous prévoyons. Au cours du trimestre, en parcourant les chiffres, je pense que vous verrez qu'une grande partie de la trésorerie provient de la conversion des créances en espèces et également d'une diminution des stocks. Donc, un peu d'argent liquide dans l'inventaire qui a commencé à être expédié à la fois sans fil et côté châssis. Ce sont les deux gros contributeurs du trimestre.Bharat Daryani – J.P.Morgan – Analyste Merci. Merci d'avoir répondu aux questions.OpérateurVotre prochaine question vient de la lignée de Scott Fessler avec Stifel. Veuillez répondre à votre question. Scott Fessler – Stifel Financial Corp. – Analyste. Vous en avez déjà parlé un peu, mais je voulais juste y revenir. Dans le domaine du câble, voyez-vous que les clients cherchent simplement à mettre à niveau leur infrastructure réseau existante? Ou les clients cherchent-ils toujours à aller de l'avant avec des produits de nouvelle génération comme le DAA et le virtuel? Jerry Guo – PDG Eh bien, nous avons effectivement vu les deux. Et fondamentalement, notre activité de câblodistribution repose vraiment sur deux jambes, l'une est que nous avons une très belle base de clients déployés et une empreinte. Cela continue de générer des revenus pour nous. Lorsque les gens ajoutent de la bande passante à la hâte, c'est le moyen le plus rapide. Nous continuons de voir des clients faire beaucoup de cela. Dans le même temps, nous expédions des solutions DAA, y compris des cœurs virtuels CCAP.Scott Fessler – Stifel Financial Corp. – Analyst Got you. Donc, je suppose, juste pour reformuler, alors suggérez-vous que les clients actuels essaient simplement de faire des mises à niveau dans leur empreinte, mais que les nouveaux clients qui cherchent à venir évaluent les produits de prochaine génération? Jerry Guo – Directeur général Non, je ne suggérait pas cela. Les clients existants pourraient évaluer les deux. Mais étant donné la pression du temps, le moyen le plus simple, le plus rapide et le plus économique est, pour eux, de continuer à ajouter ce qu'ils ont déployé. Et nous en voyons beaucoup à ce stade. Scott Fessler – Stifel Financial Corp. – Analyste. D'ACCORD. Merci. OpérateurMerci. (Instructions de l'opérateur) La question suivante vient de la lignée de Rich Valera avec Needham & Company.Nate Hitchcock – Needham and Company – Analyste Bonjour. C'est Nate pour Rich. Revenons donc aux bons de commande CCAP virtuels. J'étais donc curieux, l'amélioration séquentielle de la demande CCAP virtuelle. Je me demandais si c'était plus circonstanciel sur la base de COVID et des restrictions potentielles des déploiements sur site? Ou s'il y a un résultat des procès en cours que vous avez eus? Et puis le suivi serait de savoir comment les essais en cours ont actuellement tendance. Je sais que c'est, je crois, 35 à 40 essais en cours au dernier trimestre. Et je me demandais s'il y avait des progrès également ou plus sur le front de la conversion. Merci. Jerry Guo – PDG Eh bien, la conversion était basée sur des essais en cours. Virtual CCAP ne fonctionne pas seul. Vous devez en fait ajouter des nœuds fins distants sur le terrain. Il y a beaucoup plus de travail sur site pour déployer un CCAP virtuel que d'étendre simplement la bande passante existante, en déployant le CCAP intégré. Il y a donc beaucoup plus de travail sur place. Donc, pour convertir cela, ils doivent en fait faire des essais pendant un certain temps pour y parvenir.Nate Hitchcock – Needham and Company – Analyste génial. Je vous remercie. Je pense que vous avez répondu à la question. Ainsi, lors de l'appel précédent, vous avez parlé du délai de transaction prolongé pour certaines commandes importantes qui ont glissé du troisième trimestre au quatrième trimestre. Et puis aussi, la majorité de ceux-ci ont été fermés au quatrième trimestre, mais je me demandais si cette tendance était cohérente séquentiellement ou si CASA a fait des progrès avec cela et comment cela a été impacté en raison de la demande accrue de COVID? Scott Bruckner – Directeur financier par intérim et vice-président principal Oui. Sûr. Alors oui, tous ces revenus ont été comptabilisés au quatrième trimestre. Et comme nous l'avons mentionné lors de notre dernier appel, nous nous attendions à ce que le reste soit reconnu au premier trimestre. Cela s'est passé. Je ne caractériserais pas nécessairement cette tendance comme un progrès, car lorsque vous déployez un nouveau produit, vous travaillez souvent sur des critères d'acceptation. Vous travaillez souvent avec le client pour effectuer un réglage fin. Il y a donc beaucoup de variables qui entrent en jeu qui affectent le timing. Les produits que nous avons déployés, qui ont été affectés, étaient non seulement flambant neufs pour le client, mais de nouvelles technologies. Et donc ils ont eu besoin de plus de temps pour être intégrés dans les réseaux. Mais nous n'avons pas vu cela au premier trimestre, étant donné la nature de la demande.Nate Hitchcock – Needham and Company – Analyste OK. Merci d'avoir répondu aux questions, merci. (Instructions de l'opérateur) Notre prochaine question vient de la lignée de Tim Savageaux avec Northland. Veuillez poser votre question.Tim Savageaux – Northland SecuritiesInc. – Analyste Salut. Bonjour et félicitations pour les résultats. Et je m'excuse à l'avance, j'arrive tard, donc si cette question est redondante ou idiote, veuillez me pardonner. Et c'est vraiment une sorte de double. Je veux dire que cela ressemble – et vous l'avez en quelque sorte indiqué dans votre mise à jour fin mars. Vous avez peut-être constaté une certaine amélioration en termes de capacité du côté des câbles et une croissance solide d'une année à l'autre dans le secteur du câble. Et je me demande si vous considérez cela comme une avancée ou si, compte tenu des résultats que nous avons vus, vous pensez que vous pourriez peut-être vous développer dans le câble cette année, d'une part? Et d'autre part, avec ce mix, je m'attendais à des marges brutes plus élevées. Vous avez probablement traversé la dynamique là-bas, mais c'était ma question potentiellement redondante, il s'agit de la combinaison des marges et pourquoi nous sommes sortis là où nous l'avons fait, compte tenu de ce qui devrait être plus de capacité et moins de matériel.Jerry Guo – PDG Oui. L'une des tendances que nous avons constatées en particulier à la fin du premier trimestre et au début de ce trimestre est que nous constatons davantage d'achats de matériel, même du côté des câbles. Nous avons expédié pas mal de matériel sans fil, à la fois la radio et l'accès sans fil fixe. Mais même pour le câble, nous avons vu un peu plus d'expédition de matériel. Cela signifie que les opérateurs ne peuvent pas simplement activer plus de licences pour satisfaire la demande. Il est arrivé au point que vous devez ajouter du matériel afin de répondre à la demande. Donc, dans l'ensemble, nous avons eu plus, un peu plus de livraison de matériel. Cela explique la marge brute, oui. Scott Bruckner – Directeur financier par intérim et vice-président principal Oui. Et Tim, juste pour vous donner quelques chiffres. Et puis à périmètre constant, il y a un an, au premier trimestre 2019, le matériel représentait 38% du coût du chiffre d'affaires. Au premier trimestre de cette année, désolé, 38% du T1 '19. Au premier trimestre 2020, il était de 45%. Donc, comme je l'ai noté lors de l'appel, nous avons vu une forte augmentation du nombre de châssis, nous avons vu une augmentation du nombre de nœuds alors que les opérateurs construisent leurs réseaux. Et en partie, je pense, la demande de châssis, en plus de ce que Jerry disait que le logiciel n'était tout simplement pas suffisant pour répondre à la capacité, c'est que, comme Jerry l'a noté lors de l'appel, nous avons ajouté de nouveaux clients et une nouvelle empreinte. Vous recommencez donc avec un équipement de base, le CCAP intégré, et nous espérons que cela conduira ensuite à des ventes de logiciels pour une capacité supplémentaire. Tim Savageaux – Northland SecuritiesInc. – Analyste Eh bien, oui. Cela correspond en fait assez directement à l'autre partie de ma question, qui concerne les perspectives de croissance du câble, étant donné que vous avez un mix plus gourmand en châssis et en matériel. Il semble donc probable que ce ne soit pas une avancée, mais un scénario d'empreinte et de remplissage. Donc, si vous regardez vos, je suppose, 183 millions de dollars de revenus de câblodistribution l'année dernière, en laissant vos directives inchangées, vos hypothèses ont-elles changé, sans fil par rapport à fixe par rapport au câble en termes de taux de croissance relatifs? Scott Bruckner – Chef intérimaire des finances Officier et premier vice-président Pas nécessairement. Look, I think what we assumed and what we noted on the last call and what you've seen in the last couple of quarters is that we're kind of stabilizing for the near-term at about 50% of our revenue from cable, and then wireless and fixed being evenly split. The one change that I did note, and I don't know if you heard the remarks, was that there is a possibility that we would continue to see more hardware throughout the remainder of the year. And so in our gross margin assumption, our guidance between, of 50% to 60%, we could end up in the lower half of that guidance range. But other than that, we're sticking to the guidance that we gave.Tim Savageaux — Northland SecuritiesInc. — Analyst Fair enough. And did you guys talk 10% customers for the quarter?Jerry Guo — Chief Executive Officer We did. And we noted that customer concentration was down significantly. So this quarter, there were only two 10% or greater customers. It was not one of our usual 10% customers. And those two customers comprised only 35% of revenue as opposed to almost half the revenue in previous quarters.Tim Savageaux — Northland SecuritiesInc. — Analyst OK. I'll take all the rest of it off line before I ask seven more questions that you've already answered. Thanks a lot.OperatorThank you. At this time, I'll turn the floor back to Jerry Guo, CEO, for closing remarks.Jerry Guo — Chief Executive Officer Thank you to everyone for joining us today. We look forward to updating you on our progress next quarter.Operator(Operator signoff) Duration: 40 minutesCall participants:Jerry Guo — Chief Executive OfficerScott Bruckner — Interim Chief Financial Officer and Senior Vice PresidentErik Lapinski — Morgan Stanley — AnalystBharat Daryani — J.P. Morgan — AnalystScott Fessler — Stifel Financial Corp. — AnalystNate Hitchcock — Needham and Company — AnalystTim Savageaux — Northland SecuritiesInc. — Analyst
More CASA analysis
All earnings call transcripts
                                                
                                            
                                        
                                    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *